Numéro
J. Phys. Radium
Volume 8, Numéro 9, septembre 1937
Page(s) 355 - 362
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphysrad:0193700809035500
J. Phys. Radium 8, 355-362 (1937)
DOI: 10.1051/jphysrad:0193700809035500

Recherches sur les spectres d'étincelle de l'iode dans l'ultraviolet extrême

Léon Bloch, Eugène Bloch et Noël Felici


Résumé
Le spectre de l'iode n'a été observé jusqu'ici qu'au-dessus de la longueur d'onde 750 Å. Nous l'avons photographié entre 1000 et 200 Å, et obtenue une grande quantité de raies nouvelles. Au moyen d'excitations graduées, nous sommes arrivés à reconnaitre parmi ces raies, trois groupes distincts correspondant à des ordres d'ionisation croissants. Nous désignons provisoirement ces groupes par les indices 2, 3, 4. Le groupe 2 comprend en particulier toutes les raies appartenant au spectre I II, comme nous en sommes assurés en nous référant aux données publiées et à certaines données inédites que nous ont été communiqués par P. Lacroute. Le groupe 3 semble constitué surtout par les raies du spectre I III, bien que l'absence d'analyse complète de ce spectre n'ait pas permis de contrôler rigoureusement cette hypothèse. Le groupe 4 comprend toutes les raies de haute exitation, à savoir I IV, I V, I VI, I VII, parmi lesquelles nous n'avons pas pu faire de descrimination précise. Aux excitations les plus fortes que nous avons réalisées nous avons obtenu les deux raies fondamentales du spectre I VIII, qui complète la série isoélectronique dont les deux derniers termes ont été reconnus récemment. Parmis les raies d'excitations faible, nous avons reconnu une douzaine de raies nouvelles appartenant au spectre I II et qui rentrent bien dans le schéma de ce spectre établi par Lacroute.

PACS
0760R - Visible and ultraviolet spectrometers.

Key words
spectra