Numéro
J. Phys. Radium
Volume 9, Numéro 10, octobre 1948
Page(s) 249 - 252
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphysrad:01948009010024900
J. Phys. Radium 9, 249-252 (1948)
DOI: 10.1051/jphysrad:01948009010024900

Sur la théorie de la supraconductivité

M. Born et K.C. Cheng

Université d'Edimbourg


Résumé
La théorie d'Heisenberg attribue la supraconductivité à l'interaction des électrons entre eux. Elle ne fait pas intervenir le réseau cristallin du métal. Celle que développent MM. Born et Cheng tient compte de l'interaction entre les électrons et les ions du métal; elle conduit à prévoir que la supraconductivité ne doit apparaître que dans les métaux où la surface de Fermi est très proche des sommets d'une zone de Brillouin, ce que l'expérience vérifie. Les valeurs de la température de transition, de la variation de chaleur spécifique et du champ magnétique critique prévues sont bien de l'ordre de grandeur observé.

PACS
74 - Superconductivity.

Key words
superconductivity