Numéro
J. Phys. Radium
Volume 7, Numéro 12, décembre 1946
Page(s) 363 - 369
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01946007012036300
J. Phys. Radium 7, 363-369 (1946)
DOI: 10.1051/jphysrad:01946007012036300

L'effet Zeeman des raies multipolaires en théorie classique du rayonnement

Émile Durand


Résumé
On commence par calculer l'intensité des raies multipolaires en l'absence de champ dans l'hypothèse d'une répartition isotrope d'oscillateurs harmoniques. On calcule ensuite la décomposition en présence de champ, dans toutes les directions d'observation pour les raies dipolaires, quadrupolaires, octopolaires; la somme des intensités des raies de la décomposition est toujours égale à l'intensité de la raie unique en l'absence de champ. Dans le cas général d'une raie multipolaire, on se borne à l'observation dans la direction du champ et dans la direction perpendiculaire; la décomposition est la même pour toutes les raies d'un rang polaire déterminé 2q+1 et elle est d'autant plus complexe que q est plus grand; l'aspect n'est pas le même suivant que q est pair ou impair. Bien entendu, ces résultats de la théorie classique ne peuvent s'appliquer qu'à des raies de singulets pour lesquelles les effets de spin n'interviennent pas.

PACS
4120J - Electromagnetic wave propagation; radiowave propagation.

Key words
Zeeman effect -- spectra