Numéro
J. Phys. Radium
Volume 8, Numéro 4, avril 1947
Page(s) 97 - 101
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019470080409700
J. Phys. Radium 8, 97-101 (1947)
DOI: 10.1051/jphysrad:019470080409700

Le chauffage de substances peu conductrices par courants induits de haute fréquence

G. Ribaud

Laboratoire des Hautes Températures


Résumé
Le chauffage par courants induits de haute fréquence est, la plupart du temps, limité à des corps relativement conducteurs s'échelonnant du cuivre au graphite. Le présent article précise les valeurs des énergies recueillies dans les corps mauvais conducteurs; les courbes tracées permettent en particulier de calculer, dans chaque cas, le rendement électrique du chauffage; elles montrent en particulier Qu'avec des fréquences de l'ordre de 10^6, parfaitement réalisables avec les installations actuelles à lampes triodes, on peut atteindre d'excellents rendements dans des substances dont les résistivités électriques varient de 10^7 à 10^10 C.G.S. et dont le diamètre dépasse 6 cm. Les courbes d'énergies recueillies, en fonction de la fréquence et du diamètre, permettent en outre de déterminer expérimentalement la résistivité d'une substance déterminée. L'application de cette méthode est donnée pour un gaz sous faible pression dans lequel il est possible de développer, sous un diamètre 6 cm et une hauteur 12 cm, des puissances de plusieurs kilowatts correspondant à des densités de courant de l'ordre de 10 A:cm2 et à des résistivités voisines de 10^8 C.G.S.

PACS
7870G - Microwave and radio-frequency interactions.

Key words
induction heating