Issue
J. Phys. Radium
Volume 1, Number 3, mars 1940
Page(s) 112 - 120
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0194000103011200
J. Phys. Radium 1, 112-120 (1940)
DOI: 10.1051/jphysrad:0194000103011200

Modifications photoélectriques de l'oxyde mercurique au contact d'une électrode

Georges Déchêne

Faculté des Sciences de Montpellier


Résumé
Le dispositif utilisé comporte une masse d'oxyde mercurique serrée entre deux électrodes, dont l'une est transparente (cellophane traitée par l'acide sulfurique). La résistance au contact de l'électrode transparente est très élevée, mais elle diminue considérablement sous l'action d'un flux lumineux (lumière blanche ou ultraviolette); cette propriété permet de réaliser une cellule photoélectrique d'un type nouveau (cellule à résistance de contact). On peut aussi réaliser des couples photoélectriques à l'oxyde mercurique, fonctionnant sans tension auxiliaire, en mesurant la f.é.m. photoélectrique produite par l'éclairement de l'électrode transparente. Les phénomènes observés sont attribués à un effet secondaire de photoconductivité dans une couche mince d'oxyde mercurique au contact de l'électrode.

PACS
7240 - Photoconduction and photovoltaic effects.

Key words
photoelectricity