Numéro
J. Phys. Radium
Volume 6, Numéro 6, juin 1925
Page(s) 182 - 198
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0192500606018200
J. Phys. Radium 6, 182-198 (1925)
DOI: 10.1051/jphysrad:0192500606018200

La diffusion de la lumière par le méthane et ses homologues gazeux

J. Cabannes et J. Gauzit

Faculté des Sciences de Montpellier


Résumé
La lumière diffusée transversalement par les hydrocarbures saturés gazeux de la série grasse n'est pas complètement polarisée. Le facteur de dépolarisation vaut 0,015 pour le méthane (éclairé en lumière naturelle) et varie peu lorsqu'on passe du méthane à l'éthane, au propane, au butane normal, au pentane normal, à l'isopentane et à l'hexane normal. Nous avons cherché la cause de cette dépolarisation et nous l'avons attribuée à une anisotropie de l'atome de carbone : l'atome de carbone n'aurait pas exactement la symétrie du tetraèdre régulier. L'intensité lumineuse diffusée transversalement par les 4 premiers carbures a été comparée à celle que diffuse le gaz carbonique. La loi de lord Rayleigh généralisée par l'un de nous se vérifie bien avec les carbures en C^2, C^3, C^4; avec le méthane, l'intensité mesurée dépasse de près d'un dizième l'intensité prévue.

PACS
4225F - Diffraction and scattering.

Key words
optics