Numéro
J. Phys. Radium
Volume 8, Numéro 8, août 1927
Page(s) 336 - 343
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0192700808033600
J. Phys. Radium 8, 336-343 (1927)
DOI: 10.1051/jphysrad:0192700808033600

Théorie des gaz et équation d'état - (Deuxième Mémoire)

J. Duclaux


Résumé
On cherche à établir une théorie des gaz sur l'hypothèse suivante : il n'y a pas d'action à distance entre les molécules des gaz. Ou bien ces molécules sont complètement indépendantes, ou bien elles sont chimiquement combinées. Les combinaisons suivent les lois générales de la Mécanique chimique ; aussi la théorie peut-elle porter le nom de théorie chimique des gaz réels. Comme il a été montré antérieurement, cette hypothèse conduit, pour la compressibilité et la dilatation des gaz, à des résultats en complet accord avec l'expérience. On établit maintenant qu'elle représente avec le même succès les variations de la chaleur spécifique, soit avec la pression, soit avec la température. Appliquée à l'étude de la viscosité, elle permet de retrouver immédiatement la formule connue de Sutherland, qui est, elle aussi, en complet accord avec l'expérience. Elle fait, de plus, prévoir les variations de la constante C de Sutherland, qui est, en général, d'autant plus petite que la température critique du gaz est plus faible. Au point de vue de cette théorie chimique, les températures critiques des gaz ne sont pas, en général, des températures réellement correspondantes.

PACS
5130 - Thermodynamic properties, equations of state.

Key words
gases -- thermodynamics