Numéro
J. Phys. Radium
Volume 4, Numéro 12, décembre 1933
Page(s) 691 - 714
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01933004012069100
J. Phys. Radium 4, 691-714 (1933)
DOI: 10.1051/jphysrad:01933004012069100

Mesures photo-électriques de dispersion rotatoire naturelle et de dispersion rotatoire magnétique dans l'ultra-violet

G. Bruhat et A. Guinier

Laboratoire de Physique de l'Ecole Normale Supérieure


Résumé
Dispersion rotatoire du saccharose. - On a mesuré, avec une précision de l'ordre du millième, les rapports m = αλ/α 4358 des rotations données par les différentes raies du mercure à la rotation pour la raie λ = 4358 Å; les mesures ont été faites au polarimètre photoélectrique de la raie λ = 5461 Å à la raie λ = 2481 Å; diverses séries de mesures ont été faites en variant la concentration, la longueur du tube polarimétrique et la nature des galets de fermeture (quartz perpendiculaire, silice fondue, et corex). La dispersion rotatoire est indépendante de la concentration; à la précision des mesures faites, elle ne peut pas être représentée par une formule à un seul terme ; elle est au contraire bien représentée avec une précision du millième par une formule à deux termes. En admettant pour [α]4358 la valeur de Lowry 128°,37, la formule de dispersion trouvée est : [α]BG = 21,685/(λ² - 0,02078) + 0,027/(λ² - 0,059). Dispersion rotatoire magnétique de l'eau. - On a mesuré les rapports de dispersion m = αλ/α4358 dans un tube de 40 cm placé suivant l'axe d'un solénoïde dans lequel on faisait passer un courant constant, contrôlé grâce à un potentiomètre; les rotations magnétiques ont été mesurées visuellement pour les raies 5893 du sodium et 5461 du mercure, photoélectriquement pour les raies du mercure de λ = 4358 à λ = 2481 Å. La précision est de l'ordre du millième, sauf peut-être pour les mesures visuelles; les résultats sont bien représentés, à 1/1 000 près, en prenant pour les indices n les valeurs de Flatow, par la formule de dispersion à deux termes : m = 1/n [0,0671/λ² + (0,15572λ²)/(λ² - 0,01680)²] Dispersion rotatoire magnétique de quelques carbures aliphatiques linéaires. - On a déterminé, par rapport à la rotation de l'eau, les rotations magnétiques des trois carbures linéaires correspondants : heptane, heptène, heptine. Des mesures visuelles donnent comme valeurs de la constante de Verdet ρ et des pouvoirs rotatoires moléculaires [ρ]M pour la raie jaune du mercure, en minutes par gauss-cm : Heptane : ρ = 1,28.10^(-2) et [ρ]M = 1,87 ; Heptène : ρ = 1,475.10^(-2) et [ρ]M = 2,07 ; Heptine ρ = 1,557.10^(-2) et [ρ]M = 2,03. On en déduit pour les influences des liaisons éthylénique et acétylénique les nombres 27 et 35.10^(-2) , un peu inférieurs à ceux qu'avait suggérés Gabiano. Des mesures photoélectriques, poussée jusqu'à la longueur d'onde 2804 Å, montrent que les trois corps se classent au point de vue de leur dispersion dans le même ordre, heptane, heptène, heptine, qu'au point de vue de leur pouvoir rotatoire moléculaire, la différence heptène-heptine étant d'ailleurs très faible. Les rapports de dispersion m = ρλ/ρ4358 sont représentés, à 2 ou 3 millièmes près, par les formules à un seul terme : Heptane : m = 1/n [(0,2346λ²)/(λ² - 0,01148)²] ; Heptène : m = 1/n [(0,2274λ²)/(λ² - 0,01505)²] ; Heptine : m = 1/n [(0,2295λ²)/(λ² - 0,01466)²].

PACS
7820F - Birefringence.
7840 - Absorption and reflection spectra: visible and ultraviolet.

Key words
electro optical and magneto optical effects -- Faraday effect -- photoelectricity -- optical rotation