Numéro
J. Phys. Radium
Volume 9, Numéro 2, février 1938
Page(s) 57 - 60
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019380090205700
J. Phys. Radium 9, 57-60 (1938)
DOI: 10.1051/jphysrad:019380090205700

Diffraction, effet Mach et franges supplémentaires

F. Wolfers

Laboratoire de Physique Générale de la Faculté d'Alger


Résumé
Les nombreuses diffictiltés que présentait l'interprétation des franges supplémentaires ont été levées. Ces franges s'expliquent par la considération des sinuosités que présentent nécessairement les courbes d'intensité lumineuse dans les pénomhres, et dont l'existence a été démontrée théoriquement dans un Mémoire précédent (1) Il faut en outre faire intervenir le phénomène physiologique dit « effet Mach ». L'expérience a vérifié cette manière de voir, et les hypothèses spéciales antérieurement proposées deviennent inutiles. Quelques possibilités d'application sont suggérées.

PACS
4225 - Wave optics.
87 - Biological and medical physics.

Key words
light diffraction -- vision