Numéro
J. Phys. Radium
Volume 5, Numéro 4, avril 1944
Page(s) 63 - 72
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019440050406300
J. Phys. Radium 5, 63-72 (1944)
DOI: 10.1051/jphysrad:019440050406300

Une méthode nouvelle de mesure de la mobilité des électrons dans les gaz

P. Herreng

Laboratoire de Physique de l'École Normale Supérieure


Résumé
Dans une chambre à ionisation scellée, contenant un gaz très soigneusement purifié (argon ou azote), on envoie des éclairs très brefs (durée de l'ordre de la microseconde) et très intenses de rayonnement X. Les ions produits par chacune de ces impulsions sont entraînés vers des électrodes collectrices par un champ électrique uniforme. Leur déplacement à l'intérieur de la chambre fait apparaître dans le circuit de celle-ci un courant que l'on étudie, après amplification, à l'oscillographe cathodique. De l'allure des variations en fonction du temps de ce courant, on déduit une détermination tout à fait directe de la vitesse de transit des électrons dans le gaz étudié. Cette vitesse est une fonction du rapport de l'intensité du champ électrique à la pression du gaz. On a fait varier l'intensité du champ entre 2 et 400 V/cm et la pression entre 50 et 760 mm de mercure. On donne les résultats relatifs à l'argon et . à l'azote et on les compare aux valeurs que permet de prévoir l'état actuel de la théorie.

PACS
5150 - Electrical properties (ionization, breakdown, electron and ion mobility, etc.).

Key words
Ionization -- Measurement method -- Electron mobility -- Argon -- Nitrogen