Numéro
J. Phys. Radium
Volume 9, Numéro 5, mai 1948
Page(s) 158 - 160
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0194800905015801
J. Phys. Radium 9, 158-160 (1948)
DOI: 10.1051/jphysrad:0194800905015801

Classification des bandes électroniques des sels d'uranyle à partir des fréquences infrarouge et Raman de l'ion U0++2

Marie Freymann

Laboratoire de Physique, Faculté des Sciences de Rennes


Résumé
A partir des trois fréquences 210, 860 et 930 cm-1 et de leurs combinaisons, 47 raies de fluorescence et 40 raies d'absorption de l'acétate d'uranyle hydraté ont pu être classées. L'existence de deux niveaux très voisins, distants de 30 cm-1 environ est observée. Elle peut être en relation avec le dédoublement 197-226 cm-1 observé dans l'effet Raman et peut être due, soit à l'effet Stark produit par le champ électrique cristallin, soit plus probablement à une fréquence de vibration ou de pivotement du réseau cristallin.

PACS
3320 - Molecular spectra.

Key words
spectra -- Raman spectra -- luminescence