Numéro
J. Phys. Radium
Volume 12, Numéro 8, octobre 1951
Page(s) 777 - 783
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01951001208077700
J. Phys. Radium 12, 777-783 (1951)
DOI: 10.1051/jphysrad:01951001208077700

Une théorie des fluctuations électriques dans les semi-conducteurs

M. Surdin

Commissariat à l'Énergie Atomique. Laboratoire du Fort de Châtillon, Fontenay-aux-Roses (Seine)


Résumé
Quand on fait passer un courant constant à travers un filament semi-conducteur, ou un cristal détecteur, comportant un contact métal-semi-conducteur, on observe à leurs bornes des fluctuations électriques dont l'intensité est de plusieurs puissances de I0 supérieure à celle que donne rait l'effet thermique ou l'effet de grenaille. Après avoir rappelé brièvement les résultats expérimentaux essentiels relatifs à ce « bruit supplémentaire », l'auteur propose une théorie du phénomène basée sur la fluctuation du nombre des électrons de conduction dans le cas du filament, et du nombre des « centres donneurs » de la barrière de potentiel dans le cas du contact métal-semi-conducteur.

PACS
7270 - Noise processes and phenomena.

Key words
Semiconductor -- Background noise -- Fluctuation