Numéro
J. Phys. Radium
Volume 14, Numéro 1, janvier 1953
Page(s) 1 - 8
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019530014010100
J. Phys. Radium 14, 1-8 (1953)
DOI: 10.1051/jphysrad:019530014010100

Exploitation de résultats expérimentaux bruts donnés par la méthode des coïncidences différées

R. Ballini et A. Berthelot

Commissariat à l'Énergie atomique. Service de Physique Nucléaire


Résumé
Les calculs ci-dessous permettent d'obtenir, à partir des résultats donnés par un appareil à coïncidences différées, la répartition des durées de vie de noyaux de période courte créés au hasard au cours du temps. Il y est tenu compte des taux de comptage et des temps morts des détecteurs, ainsi que du temps mort du dispositif d'enregistrement des coïncidences. Les seules hypothèses faites sont les suivantes : I° L'impulsion d'un détecteur se produit sans retard par rapport à l'émission de la particule détectée; 2° L'appareil possède un temps mort θ tel que, entre les naissances de noyaux instables dont la durée de vie est effectivement enregistrée, il existe un intervalle de temps au moins égal à θ, (ce temps mort étant non cumulatif). Ces calculs sont facilement applicables à différents types d'appareils.

PACS
20 - NUCLEAR PHYSICS.

Key words
radioactive decay periods