Numéro
J. Phys. Radium
Volume 21, Numéro 3, mars 1960
Page(s) 174 - 184
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01960002103017400
J. Phys. Radium 21, 174-184 (1960)
DOI: 10.1051/jphysrad:01960002103017400

Renormalisation d'une interaction forte nucléon, hypéron, méson K qui ne conserverait pas la parité

Roger Nataf

Laboratoire de Physique Nucléaire, Orsay


Abstract
The consequences of such an interaction as suggested by Soloviev [1] are investigated (PC invariance being assumed). 1. Second order corrections for dressed particles (propagators, vertex operators, etc...) are calculated, and we find that the Σ dressed field has a mixed parity with respect to the nucleon dressed field. 2. This result is eliminated by renormalisation, performed for all orders, carried out nearly in the same way as d'Espagnat and Prentki [2], some of our relations being however different.


Résumé
En suivant l'hypothèse de Soloviev [1], nous examinons les effets d'une telle interaction entre nucléon, hypéron Σ, méson K. 1. Nous calculons au second ordre les grandeurs relatives aux particules habillées (propagateurs, opérateurs vertex, etc...) et trouvons que Σ n'a pas alors une parité bien définie par rapport au nucléon. 2. La renormalisation, effectuée en principe à tous les ordres, fait disparaître ce résultat. Réalisé-sensiblement par la même méthode que d'Espagnat et Prenkti [2], elle nous conduit à des prescriptions différentes sur certains points.

PACS
11 - General theory of fields and particles.

Key words
elementary particle strong interactions -- hyperon interactions -- meson interactions -- nucleon interactions