Numéro
J. Phys. Radium
Volume 23, Numéro 8-9, août-septembre 1962
Page(s) 497 - 500
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01962002308-9049700
J. Phys. Radium 23, 497-500 (1962)
DOI: 10.1051/jphysrad:01962002308-9049700

Étude cristallochimique des interactions indirectes

J.P. Suchet

Laboratoire de Magnétisme et de Physique du Solide, C. N. R. S., Bellevue-Meudon, Seine-et-Oise


Abstract
A crystallo-chemical model, which has given good results for studying electrical properties of chemical compounds, is used for magnetic properties. Compounds crystallized in the hexacoordinated structure of rock-salt, niccolite and manganese phosphide are specially considered. It is shown that the magnetic interaction energy is proportional to the probability of a covalent electronic distribution in the actual chemical bond, and that it is not directly connected with the number of the single electrons on the d level.


Résumé
Un modèle cristallochimique, qui a donné de bons résultats dans l'étude des propriétés électriques des composés chimiques, est utilisé pour celle de leurs propriétés magnétiques. On envisage particulièrement les composés cristallisant dans les structures hexa-coordonnées du sel gemme, de la nickeline, et du phosphure de manganèse. On montre que l'énergie d'interaction magnétique est proportionnelle à la probabilité d'une répartition électronique covalente dans la liaison chimique réelle, et qu'elle ne dépend pas directement du nombre d'électrons célibataires au niveau d.

PACS
6150L - Crystal binding; cohesive energy.

Key words
crystal chemistry -- magnetism