Numéro
J. Phys. Radium
Volume 7, Numéro 8, août 1936
Page(s) 347 - 353
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphysrad:0193600708034700
J. Phys. Radium 7, 347-353 (1936)
DOI: 10.1051/jphysrad:0193600708034700

Sur la théorie ondulatoire des électrons positifs et négatifs

Al. Proca

Institut Henri Poincaré, Paris


Résumé
Les principales difficultés analytiques que rencontre la théorie des positons de Dirac sont dues à l'existence des solutions à énergie négative. Se basant sur l'exemple de l'équation "de Gordon, analysé par Pauli et Weisskopf, l'auteur essaie d'établir une théorie d'où ces difficultés soient exclues. Pour cela, il cherche d'abord une équation fondamentale qui présente à la fois les carartéristiques de cellede Gordon (énergie toujours positive, charge des deux signes) et de celle de Dirac (existence d'un spin et d'un moment électromagnétique). L'auteur pose à priori certaines conditions que devrait remplir la théorie et trouve les équations fondamentales. Il montre ensuite que la théorie a les caractéristiques suivantes : elle est invariante du point de vue de la relativité et présente également l'invariance de jauge; le passage au cas d'un champ se fait à la manière usuelle ; la fonction d'onde n'a que quatre composantes complexes (qui forment un vecteur d'univers); il est possible de définir un courant qui satisfait à une équation de conservation, et une charge qui peut être positive ou négative, de sorte que la théorie embrasse aussi bien le cas des électrons positifs que celui des électrons négatifs; on peut former un tenseur symétrique d'énergie-quantité de mouvement satisfaisant à une équation de continuité et tel que l'énergie soit toujours positive; et enfin on peut définir le moment magnétique de la particule ainsi que son spin.

PACS
0365 - Quantum mechanics.

Key words
electrons, positrons and protons