Issue
J. Phys. Radium
Volume 10, Number 4, avril 1939
Page(s) 181 - 187
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01939001004018100
J. Phys. Radium 10, 181-187 (1939)
DOI: 10.1051/jphysrad:01939001004018100

Etudes sur le moment magnétique dans les alliages ferromagnétiques. I. La question de l'activation et du moment élémentaire

Robert Forrer

Laboratoire de Magnétisme. Strasbourg


Résumé
La variation des moments atomiques dans les alliages des éléments ferromagnétiques Fe, Co, Ni entre eux est discutée. En portant les moments des alliages en fonction du titre électronique, on voit qu'ils sont situés entre deux limites, inférieure et supérieure. La limite inférieure, pour la plupart des alliages, dépasse le moment normal d'un demi-magnéton de Bohr. On en conclut que ces alliages ont une activation partielle constante (Ads = 1/2). L'extrapolation de la limite supérieure confirme cette activation partielle. Le fer lui-même n'est pas activé. Il en résulte l'existence d'une région de croissance progressive de l'activation qui a comme conséquence l'augmentation du moment atomique moyen dans les Fe-Co, Fe-Pt, Fe-Rh, Fe-Ir. Le moment de base (moment normal + moment d'activation) est attribué au spin de l'électron dont l'unité de mesure naturelle est le magnéton de Bohr. Le moment supplémentaire (entre les deux limites) peut atteindre, par électron, la valeur de 1 /5 MB = 1 Mw. Le magnéton de Weiss est donc l'unité de mesure qui convient pour le moment supplémentaire. L'extrapolation vers un élément de moment magnétique maximum (état d5) donne au moment supplémentaire la valeur d'un magnéton de Bohr. On fait l'hypothèse que le sous-étage, considéré comme unité, a reçu un quantum de moment cinétique. Le moment supplémentaire serait donc de nature orbitale. Si les autres moments supplémentaires résultent aussi d'une répartition égale d'un quantum de moment cinétique entre les 5 cases, qu'elles contiennent des paires ou des électrons solitaires, ces moments seront des multiples du magnéton de Weiss. Les moments observés, autres que les moments limites, s'obtiennent par des mélanges d'atomes sans et avec moment orbital. Les relations entre le moment supplémentaire et d'autres propriétés des ferromagnétiques seront traitées dans un article ultérieur.

PACS
75 - Magnetic properties and materials.

Key words
ferromagnetic materials