Issue
J. Phys. Radium
Volume 1, Number 3, mars 1940
Page(s) 81 - 84
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019400010308100
J. Phys. Radium 1, 81-84 (1940)
DOI: 10.1051/jphysrad:019400010308100

Le mouvement brownien et la formule d'Einstein

J. Duclaux


Résumé
Le problème du mouvement brownien d'une particule au sein d'un liquide visqueux est considéré comme résolu par la formule d'Einstein. Cependant la signification de cette formule est autre. Elle résulte d'une combinaison entre le principe d'équipartition de l'énergie et l'hydrodynamique, et ne suppose pas la nature moléculaire du liquide. Ce n'est donc pas en réalité une formule du mouvement brownien. La relation qu'elle établit semble être un cas particulier d'une loi générale, d'après laquelle la trajectoire moyenne d'une particule, ou sa position moyenne d'équilibre, est indépendante de la présence et de la nature du liquide environnant. La véritable formule du mouvement brownien sera celle qui donnera la viscosité d'un liquide en fonction de sa constitution moléculaire. Les vérifications expérimentales connues de la formule d'Einstein sont incomplètes par leur principe, et ne permettent pas de conclure à l'exactitude de la théorie du mouvement brownien.

PACS
05 - Statistical physics, thermodynamics, and nonlinear dynamical systems.

Key words
kinetic theory