Issue
J. Phys. Radium
Volume 17, Number 1, janvier 1956
Page(s) 60 - 62
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0195600170106000
J. Phys. Radium 17, 60-62 (1956)
DOI: 10.1051/jphysrad:0195600170106000

Contribution à l'étude de la capture des électrons du cortège par les noyaux d'atomes : Effet des corrélations existant entre les positions des électrons sur le rapport ρ de la probabilité de capture l a celle de capture K

Simone Odiot et Raymond Daudel

Institut du Radium et Institut de Mécanique ondulatoire appliquée à la Chimie et à la Radioactivité


Résumé
On montre que cet effet, habituellement négligé, est très important pour les atomes légers puisque dans le cas du premier état triplet de l'hélium il conduit à obtenir pour ledit rapport une valeur environ 10 fois supérieure à celle qui résulte de la théorie de Marshak [1]. Dans le cas des atomes plus lourds, nous n'avons pu introduire toutes les corrélations. Il est probable que leur rôle s'atténue rapidement quand le numéro atomique croît. Dans le cas de l'argon, l'effet des corrélations de Pauli n'est plus que d'environ 25 %. Il conduit, en effet, à la valeur 0,10 pour le rapport ρ alors que la théorie simplifiée donne 0,08.

PACS
20 - NUCLEAR PHYSICS.

Key words
nuclear electron capture