Numéro
J. Phys. Radium
Volume 6, Numéro 11, novembre 1925
Page(s) 354 - 368
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01925006011035400
J. Phys. Radium 6, 354-368 (1925)
DOI: 10.1051/jphysrad:01925006011035400

Sur un nouveau phénomène en optique ; interférences par diffusion

F. Wolfers


Résumé
1° J'ai décrit et étudié un nouveau phénomène optique, qui se manifeste par la présence de franges que j'appelle franges supplementaires au voisinage du bord géométrique de tout faisceau lumineux limité par un écran quelconque. Ce phénomène s'observe avec une source large : si la source est étroite, il est masqué par la diffraction ordinaire. 2° La situation de ces franges a été soigneusement déterminée; elles commencent au bord de l'ombre, s'étendent dans la pénombre, et leurs distances au bord de l'ombre sont à peu près comme les racines carrées des nombres impairs. Les franges ont été étudiées en fonction de la source, de l'ecran, de la plaque et de leurs distances mutuelles, de la longueur d'onde, de la polarisation, du milieu extérieur et du champ electrique ou magnétique. 3° Les nouvelles franges sont attribuables aux interférences entre les ondes venant : a) d'une portion étroite de la source voisine de l'extrémité qui détermine la limite géométrique de l'ombre; b) d'une source secondaire située sur le bord même de l'écran. Ce bord ne joue donc pas seulement le rôle passif que lui attribuent les théories classiques. Des faits précédents, on peut tirer les conséquences suivantes : 4° La surface de séparation de deux milieux doit être couverte de résonateurs de période relativement longue. Ceux-ci absorbent par quanta l'énergie rayonnante reçue sous une incidence rasante; et réémettent des ondes sphériques. Ceci constitue une confirmation des idées de Bohr sur la diffusion. 5° Les ondes diffusées sont en relation de phase avec l'onde incidente, ou avec la résultante des ondes incidentes émises à la fois par un certain nombre de sources ponctuelles indépendantes. 6° Le rôle privilégié que joue une portion déterminée de la source conduit à limiter les dispositions possibles des radiateurs indépendants envisagés ci-dessus : Les rayons incidents doivent faire avec la surface du bord de l'écran un angle inférieur à une certaine limite; l'expérience fixe cette limite à 40" environ, vers l'extrémité violette du spectre visible. 7° Les hypothèses suivantes rendent compte des faits : Les résonateurs seraient orientés de façon définie à la surface de séparation de deux milieux. Si l'incidence est convenable, chacun d'eux intègre en quelque sorte les actions venant des radiateurs qui constituent la source; lorsqu'un quantum est absorbé au total, il y a émission d'ondes sphériques en relation de phase avec la résultante des ondes incidentes. 8° Ces hypothèses permettront peut-être une explication au moins partielle de certains phénomènes présentés par les rayons X et restés jusqu'ici inintelligibles.

PACS
4225H - Interference.

Key words
optical dispersion -- interference