Numéro
J. Phys. Radium
Volume 10, Numéro 10, octobre 1929
Page(s) 360 - 369
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019290010010036000
J. Phys. Radium 10, 360-369 (1929)
DOI: 10.1051/jphysrad:019290010010036000

Sur la relation entre la constante diélectrique des émulsions, la concentration volumétrique de la phase dispersée et le degré de dispersion

A. Piekara

Laboratoire de Physique Expérimentale de l'Université de Varsovie


Résumé
1. La constante diélectrique de l'émulsion croît avec le degré de dispersion ; elle est par conséquent fonction, non seulement de ε1, ε2 et δ, mais aussi des diamètres μ des gouttes : ε = f (ε1, ε2, δ, μ). 2. La valeur de la constante diélectrique ε de l'émulsion (ε1, ε2 et μ étant constants) dépend beaucoup plus de sa concentration volumétrique δ que ne le fait prévoir la formule de Lorenz-Lorentz : les constantes diélectriques mesurées sont 2,05 fois plus grandes que les valeurs calculées. 3. En se basant sur ces résultats, on peut tirer des conclusions sur certains effets secondaires ayant lieu dans des émulsions liquides. Ainsi le fait que la relation entre Δε et δ pour ces émulsions n'est pas linéaire (fig. 3, courbe E) fait supposer l'existence d'un effet négatif Δεd qui diminue la constante diélectrique. Cet effet provient probablement de l'action directrice des charges des grains sur les dipôles du liquide et croit en même temps que la concentration et la dispersion. La charge électrique des grains joue un rôle dans les solutions colloïdales.

PACS
8270D - Colloids.

Key words
colloids -- dielectric properties