Numéro
J. Phys. Radium
Volume 7, Numéro 8, août 1936
Page(s) 337 - 346
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0193600708033700
J. Phys. Radium 7, 337-346 (1936)
DOI: 10.1051/jphysrad:0193600708033700

Les rayonnements et γ des corps de la famille de l'actinium

J. Surugue

Institut du Radium


Résumé
Dans cet article sont exposés les résultats obtenus dans l'étude des rayonnements γ du radioactinium, de l'actinium X, de l'actinon et de son dépôt actif. Les spectres discontinus β de ces corps ont été examinés par la méthode de focalisation, en utilisant un grand aimant permanent déjà décrit. Les raies du dépôt actif ont fait l'objet de mesures absolues d'énergie, l'induction étant mesurée par la méthode de P. Sève. On a trouvé pour la raie la plus intense de ce spectre la valeur HR = 1946 (les mêmes mesures avec le dépôt actif du thoron ont donné HR = 1388 pour la raie très intense de Th B). Ces mesures ont servi de base à celles relatives aux autres produits. On donne pour RdAc et Ac X un grand nombre de raies β nouvelles (plus de cinquante). Les rayons y pour le radioactinium sont au nombre de 23, alors que Hahn et Meitner n'en donnaient que 10. Ces rayonnements γ ont permis de construire un schéma de niveaux d'énergie nucléaire très voisin de celui que donne l'étude de la structure des rayons α. Pour l'actinium X, on indique 14 rayons γ au lieu de 5 donnés par Hahn et Meitner. Ces rayonnemeats γ conduisent à un schéma de niveaux qui ne peut encore être confirmé entièrement par les rayons α. Dans le cas de l'actinon, on donne 8 rayons γ.

PACS
2320 - Electromagnetic transitions.

Key words
radioactivity -- beta rays