Numéro
J. Phys. Radium
Volume 7, Numéro 10, octobre 1936
Page(s) 420 - 426
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01936007010042000
J. Phys. Radium 7, 420-426 (1936)
DOI: 10.1051/jphysrad:01936007010042000

Étude théorique de la diffusion des solides

Jean Cichocki

Institut de Physique Théorique de l'Université de Poznan


Résumé
Nous avons étudié théoriquement la diffusion mutuelle des métaux. Dans le cas de la diffusion de deux métaux en contact nous admettons que le plan de séparation disparait et qu'il se forme à sa place une couche d'alliage des deux métaux. La diffusion se passe comme si les fronts de cette couche d'alliage avançaient dans chacun des deux métaux avec des vitesses proportionnelles à des constantes de diffusion d'un métal dans l'autre Le rapport de ces deux constantes de diffusion de Au en Pb et de Pb en Au est de l'ordre de 10 26 à la température T = 285° C. Appliquant les lois du calcul des probabilités nous avons obtenu une équation (7). qui permet de calculer les valeurs numériques de la constante de diffusion mutuelle des deux métaux ou de l'autodiffusion Nous avons exprimé à partir des constantes atomiques des métaux considérés les deux constantes A et b (9) et (10) de l'équation sémi-empirique (8). [FORMULE] Les valeurs de la constante de diffusion D calculées à l'aide de l'équation (7) et les valeurs observées sont données dans les tableaux (II, III et IV). Appliquant les mêmes raisonnements nous avons obtenu une formule (22) donnant la concentration ou le degré des défauts du réseau.

PACS
6630 - Diffusion in solids.

Key words
diffusion