Numéro
J. Phys. Radium
Volume 12, Numéro 3, mars 1951
Page(s) 448 - 458
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01951001203044800
J. Phys. Radium 12, 448-458 (1951)
DOI: 10.1051/jphysrad:01951001203044800

Recent progress in the field of permanent magnets

K. Hoselitz


Résumé
Après un bref rappel des conditions techniques exigées pour la construction des aimants permanents, le rapport classe les alliages magnétiques en quatre types principaux : les aciers à aimants, les alliages durcissant par précipitation, les alliages durcissant par diffusion et les aimants en poudres comprimées. Les aciers ne sont pas étudiés et quelques alliages à durcissement par précipitation seulement sont mentionnés : le « vicalloy » et les alliages fer-nickel-cuivre. On étudie, de façon plus détaillée, les alliages durcissant par diffusion et, après un bref historique de leur développement, on décrit les plus récents et les plus utiles d'entre eux, comme l'alcomax et l'alnico V. On tente d'expliquer le champ coercitif élevé et l'anisotropie de ces matériaux. Leur champ coercitif élevé est attribué à l'hétérogénéité magnétique des alliages et les résultats expérimentaux sont en accord quantitatif raisonnable avec la théorie. L'origine de l'anisotropie réside probablement dans la forme des aggrégats hétérogènes, due à l'action du champ magnétique pendant le refroidissement. On indique les derniers progrès réalisés avec la construction des éléments à cristaux orientés parallèlement, qui ont des propriétés magnétiques supérieures à celles des aimants à cristaux orientés au hasard.

PACS
7550W - Permanent magnets.

Key words
alloys -- ferromagnetic materials -- magnets