Numéro
J. Phys. Radium
Volume 12, Numéro 3, mars 1951
Page(s) 476 - 481
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:01951001203047600
J. Phys. Radium 12, 476-481 (1951)
DOI: 10.1051/jphysrad:01951001203047600

Sur les modifications de la perméabilité magnétique des aciers au carbone, et du fer pur sous l'action des contraintes de traction pure dans un champ alternatif d'amplitude constante

André Langevin

École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles. Paris


Résumé
Dans ce travail, nous avons appliqué les méthodes de mesure d'inductance par pont d'impédance, à l'examen des phénomènes qui se produisent lorsqu'on exerce des contraintes de tractions variables sur des pièces d'aciers ordinaires au carbone sans traitement thermique particulier. Nous avons orienté tout particulièrement nos observations vers les modifications des propriétés magnétiques constatées lors de l'application de contraintes de valeurs élevées, notamment au voisinage des limites d'élasticité physique, d'écoulement et de fatigue. Les deux principaux résultats qui semblent ressortir de cette étude préliminaire sont les suivants : 1° Sur un acier soumis à des tractions statiques croissantes, des mesures simultanées, mécaniques et électriques, révèlent un domaine intermédiaire, caractérisé par des allongements permanents de l'ordre de 10^-4 à 10^-6 en valeur relative. Ce domaine est situé entre la limite de réversibilité magnétique qui coïnciderait avec la limite d'élasticité physique et la limite d'élasticité apparente ou d'écoulement du métal. 2° On trace un réseau des courbes perméabilité-effort de traction simp le, répétées entre zéro et des amplitudes maxima progressivement croissantes. La pente de la partie ascendante des courbes commence par croître. La charge maxima qui a précédé la courbe à pente maxima semble coïncider avec la limite de fatigue de l'acier.

PACS
7580 - Magnetomechanical and magnetoelectric effects, magnetostriction.

Key words
iron -- magnetomechanical effects -- steel