Numéro
J. Phys. Radium
Volume 15, Numéro 11, novembre 1954
Page(s) 733 - 742
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:019540015011073300
J. Phys. Radium 15, 733-742 (1954)
DOI: 10.1051/jphysrad:019540015011073300

Sur l'asymétrie de la fission et la conception « spatiale » des couches nucléaires

Daniel Curie

Laboratoire de Chimie Nucléaire du Collège de France


Résumé
La différence des masses (asymétrie) des fragments de fission ne semble pas s'cxpliquer dans le modèle de la goutte : cela provient essentiellement du calcul des masses par la formule de Weiszäcker, qui entraîne une erreur sur l'énergie disponible dans la. fission. L'image de la fission proposée ici repose sur la conception « spatiale » des couches nucléaires. L'étude expérimentale des rayons nucléaires suggère l'existence réelle des couches du point de vue géométrique : un noyau lourd serait constitué de plusieurs « coeurs » magiques emboîtés les uns dans les autres. La fission consisterait alors en la rupture et le regroupement de la couronne extérieure recouvrant le coeur à 50 protons et 82 neutrons, cette couronne fournissant le fragment léger et le coeur le fragment lourd. Dans l'appendice, on examine théoriquement, sur la base simplificatrice du potentiel nucléaire en oscillateur, dans quelle mesure la conception des couches en couronnes concentriques peut se justifier.

PACS
2585 - Fission reactions.
21 - Nuclear structure.

Key words
cadmium -- fission -- nuclear shell model