Numéro
J. Phys. Radium
Volume 4, Numéro 3, mars 1933
Page(s) 109 - 117
DOI https://doi.org/10.1051/jphysrad:0193300403010900
J. Phys. Radium 4, 109-117 (1933)
DOI: 10.1051/jphysrad:0193300403010900

Sur une loi de répartition discontinue des points de Curie ferromagnétiques - I. Le rôle de la distance entre les atomes magnétiques

Robert Forrer

Institut de Physique, Strasbourg


Résumé
L'hypothèse du multiplet magnétique a pu rendre compte de la grandeur de l'aimantation rémanente dans les ferromagnétiques. L'introduction d'un multiplet électrique de même symétrie que le multiplet magnétique et placé comme lui par rapport au réseau et l'hypothèse des contacts efficaces entre les orbites de deux multiplets électriques voisins conduisent à ce que le ferromagnétisme du fer résulte des six atomes voisins de deuxième ordre. La distance entre deux voisins placés sur le même axe quaternaire du fer est appelée distance efficace et cette distance (2,8 Å) se retrouve en effet dans les combinaisons ferromagnétiques du fer et du manganèse Par des considérations analogues on trouve la distance efficace pour le cobalt et le nickel (2,5 Å). Une distance nettement inférieure à la distance efficace semble conduire, dans les métaux, au paramagnétisme constant et une distance plus grande au paramagnétisme variable.

PACS
7560E - Magnetization curves, hysteresis, Barkhausen and related effects.

Key words
ferromagnetic materials